Meilleurs vœux 2015 de la part du SNMR

 

Chères amies, chers amis, Chers confrères,

L’année 2015 s’annonce comme l’année de la complexification administrative.

En effet au 1er janvier 2015 nous avons déjà à subir l’obligation de prescrire en DCI, ce qui va poser d’énormes problèmes aux confrères non informatisés ou n’ayant pas de logiciel agréé, la nouvelle CCAM V 39, pour laquelle vous devez faire les manipulations nécessaires, la loi concernant l’accessibilité qui outre les démarches coûteuses et chronophage risque de rendre certains de nos cabinets impossibles à céder à la fin de notre activité professionnelle.

À cela pourrait se rajouter le tiers payant généralisé, avec la quasi obligation d’employer une secrétaire pour gérer les retours des 400 mutuelles avec qui nous aurons à traiter, la mainmise des agences régionales de santé (ARS)avec qui les dialogues sont souvent des dialogues de sourds, la poursuite des déremboursements des médicaments utiles aux rhumatologues comme tout récemment l’HYDROCORTANCYL en épidurale ….

Alors qui est responsable de tout cela :

Bien sûr nos Autorités de Santé qui ne se rende pas compte que notre métier est avant tout de soigner nos patients et non pas de passer du temps à subir des réformes déconnectées de la réalité et à ployer sous le joug  de plus en plus de contraintes administratives.

Aussi peut-être nous les représentants syndicaux, par notre manque de disponibilité. Je vous rappelle cependant que toutes les bonnes volontés sont attendues au sein du conseil d’administration du Syndicat National des Médecins Rhumatologues et qu’à ce jour tous les administrateurs, y compris votre serviteur, sont totalement bénévoles et passent déjà beaucoup de temps à défendre la rhumatologie.

Aussi peut-être vous les rhumatologues de terrain, car nous constatons d’année en année une diminution de l’implication des confrères et des départs en retraite non remplacés d’où une baisse régulière du nombre de cotisations ce qui altère notablement notre représentativité auprès des centrales polycatégorielles et des responsables politiques et institutionnels.

Alors que devons-nous faire face à ce cauchemar à venir et pour que la loi de santé soit réécrite en concertation avec les médecins?

Tout d’abord participer à la « guérilla administrative » que prônent les syndicats polycatégoriels, notamment le retour aux feuilles de soins papier à chaque fois que cela s’avère possible en veillant à  ne pas  pénaliser le patient

Soutenir massivement en participant aux  actions que nous mettrons en place et qui seront dévoilées en tant voulu  et être présent  à la manifestation qui sera organisée en mars avant le vote de la loi de santé  Adhérer sans hésiter au SNMR  et participer en nombre aux États généraux de la Rhumatologie du 21 mars 2015 qui auront lieu au Cap 15 à Paris.

Par-dessus tout je vous souhaite à tous et à toutes une bonne et heureuse année 2015 et vous garantis que nous serons toujours présents à vos côtés, vigilants pour la défense de notre spécialité, et que nous continuerons à donner de notre temps pour promouvoir la rhumatologie française.

DR SENBEL Président

DR BAUDENS Secrétaire general

Bandeau EGR
twitterscoop it
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous conservez un droit d’accès aux données vous concernant, en vous connectant à votre espace adhérent si vous en avez un ou en adressant votre demande par courrier au SNMR : contact@snmr.org